Géraldine Nakache une longue période difficile Part.2 critiques

24 novembre 2019 / actualites

Géraldine Nakache une longue période difficile Part.2 critiques

 

Si les critiques ne l’encensent pas toujours

Géraldine est née le  à 10h 20 à Suresnes, d’un père directeur informatique et d’une mère assistante comptable, tous deux juifs d’Algérie. Elle est Verseau Ascendant Taureau. Avec Son Soleil Conjoint à sa Lune en Verseau en Maison XI en Opposition à son Jupiter Conjoint à Mars en Vierge et en Maison V. Géraldine est rebelle, contestataire, atypique, revendiquant son indépendance et sa liberté. Intellectuelle, sensible, et profonde. Par ailleurs elle est dotée d’un esprit critique. C’est une femme humble, qui se remet en question régulièrement. Et qui aime jouer avec ses sentiments et ceux des autres. Travailleuse, organisée, et douée.

Géraldine Nakache blouzon cuir noir et jean critiques Part.2-Atlaneastro

Si je lui faisais une voyance, je lui dirait qu’elle a encore de belles années devant elle. Les gens l’adorent ou la détestent. Elle dérange probablement avec son côté ingénue, et presque prude. Qui néanmoins est touchant, et qui donne de la vérité à son jeu d’acting. Une femme simple qui se retrouve dans un cinéma « populaire-intello » si je puis dire. Un certain goût pour l’écriture l’amènera à vouloir transcrire la vie autour d’elle.

Si son cinéma n’a pas fait d’entrée ces dernières années. Si les critiques ne l’encensent pas toujours. Il est possible que les gens recherchent dans les films un moyen de s’échapper d’un quotidien qui ne leur convient pas toujours. Et leur recherche va probablement vers des choix où ils peuvent voyager, et rêver. Le conseil que je peux lui donner c’est qu’elle continue, persévère même si ces dernières années lui ont plutôt demandé de disparaître. Son » come back » aura lieu et à nouveau les nominations et autres récompenses seront au rendez-vous.

De 2009 à 2011 elle sera l’épouse de l’humoriste Manu Payet. Et puis avec Jérôme elle aura une fille en 2016.

 

« J’irai où tu ira » n’a pas convaincu à la majorité les critiques

L'affiche du film "J'irai ou tu iras Géraldine Nakache critiques Part.2-Atlaneastro

De février à fin mars 18 et d’octobre à mi-novembre 18, et ensuite de décembre 18 à fin janvier 2020. Pluton en transit qui tous les 248 ans est en Capricorne. Il est en Carré à son Pluton natal lui même en Carré à son milieu du Ciel. Ce transit ne favorisera pas l’expansion dans le domaine professionnel et financier. Le Milieu du Ciel étant un endroit lié à la carrière, à la place qu’on prend dans la société et à toutes les responsabilités inhérentes. Elle passera plutôt par une période austère. Je comprends que son tournage n’ait pas été facile et que « J’irai où tu ira » n’ait pas convaincu. Les critiques sont unanimes. Force de constater qu’elle puisse se sentir, rejetée, peu soutenue et que son moral en prenne un coup. Un « come back » qui ne s’est pas soldé par un succès.

Géraldine Nakache chemise bleue Part.2 critiques-Atlaneastro

Elle ressent probablement des peurs, un sentiment d’abandon, de solitude, de ne pas être comprise. C’est la toile de fond dans laquelle elle évoluera jusqu’à fin janvier 2020. Puis de novembre 18 à janvier 19 et de mi -juillet 19 à mi-septembre 19, Jupiter en transit était en Carré à son Opposition Soleil Lune à Mars Jupiter, et aussi à en Mercure en Poisson. Une période difficile où elle doit régler un problème de confiance en elle qui lui crée un blocage créatif, qui lui donne de la colère et du ressentiment. Elle peut ressentir comme un enfermement. Une pression qui lui donne envie rentrer plus profondément en elle, d’analyser et surtout de résoudre ses blocages. Géraldine est avant-gardiste comme je le disais et certains de ces messages sont peut-être incompris à l’heure actuelle.

 

L’accueil de son film, le retour des critiques vont lui permettre d’analyser profondément les choses

Géraldine Nakache thème Astrologique critiques Part.2-Atlaneastro

En analysant son thème astrologique, qui me montre son avenir, je ressens qu’elle est dans la bonne direction. Seule la persévérance aura raison de sa réussite. Notamment avec ces deux Trigones en signes de terre de Jupiter -Mars à son Milieu de Ciel et à son ascendant Conjoint à la Part de Fortune. Elle aura à nouveau des opportunités qu’elle devra prendre (Cliquez sur le lien Part.1). Se faire confiance est son Maître mot. C’est l’engagement qu’elle doit prendre dans cette incarnation. Je dirai que ce qu’elle a obtenu vient d’un travail assidu et qu’elle n’a jamais eu de tapis rouge déroulé à ses pieds.

 

Où elle ne s’attendait pas à cet accueil par les critiques, par le public

Enfin, Neptune en transit sur son Mercure Poisson tous les 150 ans d’avril 17 à avril 19. Elle reviendra d’octobre 19 à janvier 2020,. Elle présage une période où il est possible qu’elle ne fasse pas encore les bons choix. Neptune le Dieu de la Mer, liée à l’inconscient, ne donne pas toujours une vision claire. Et Géraldine pourrait avoir des difficultés à trancher, à choisir, à décider, à se faire confiance. Selon moi elle devrait prendre du recul, se mettre au vert et dérouler le film de cette année 2019.

Géraldine Nakache en costume critiques Part.2-Atlaneastro

Je vois une sortie de tunnel à partir du printemps 2020. Des opportunités dès la fin de l’année 19 et le début de l’année 20. En fait depuis qu’Uranus en transit tous les 84 ans est sur son Ascendant Conjoint à sa Part de Fortune en Maison I et aussi Trigone à son Milieu du Ciel.  Une période inattendue qui s’impose pour Géraldine, lui ouvrant des portes à nouveau : J’aurai tendance à parler de : « J’irai ou tu iras » qui s’est imposé à elle début 19 et elle ne s’attendait pas à cet accueil par les critiques et par le public.

Le problème est que Jupiter et Mars sont aussi Opposées au couple Soleil Lune en Verseau et à Mercure en Poisson. Uranus donne l’impulsion et l’Opposition dont je viens de parler je dirais presque « sabote ». Je me demande s’il n’y a pas un problème entre Géraldine et son frère, lui aussi dans le cinéma. Quelque chose qui l’empêche d’être elle-même. Pour moi « J’irai où tu iras », l’accueil de son film, le retour des critiques vont lui permettre d’analyser profondément les choses, pour en finir avec ce problème qui lui colle à la peau depuis trop longtemps. Et rompre avec certaines habitudes obsolètes.

 

 

 

avatar

Joy Jurville

Psychothérapeute, chercheur en Astrologie et en Tarologie depuis 1981. Je vis mon métier avec passion !

 

Tags:

Écrire un commentaire