Le chant diphonique mongol, une méthode vocale

15 septembre 2018 / medecine-du-monde

Le chant diphonique mongol, une méthode vocale

 

Le chant diphonique est utilisé par les chamans dans leurs rituels

Le chant diphonique est utilisé par les chamans dans leurs rituels. Il est depuis la nuit des temps un art ancestral que les Mongols, Altaëns, Khöömei Rajasthanis d’Inde et Xhosa d’Afrique consacrent dans leurs cérémonies.
chant diphonique chanteur et son instrument-Atlaneastro

La dénomination « chant diphonique » désigne une méthode vocale particulière selon laquelle une seule personne chante à deux voix. Un bourdon constitué par le son fondamental, et un phrasé formée par des harmoniques.

orchestre chant diphonique-AtlaneastroLe chant diphonique est une maîtrise de la mélodie permettant à une personne de développer une tessiture vocale définie par deux notes de fréquences dissemblables. Il s’agit donc de faire du chant polyphonique en utilisant un seul organe vocal. D’ailleurs en accordant différents types de voix (de gorge, de tête, etc). Et d’autres par divers positionnements de la langue ou des lèvres. La seconde voix, ou harmonique, est dans un rapport exact de fréquences avec celle de la voix de base dîtes fondamentale ou égale à deux, trois ou quatre  fois celle-ci.

un professeur et son élève chant diphonique-Atlaneastro

 

Bien que la plupart des techniques d’émissions diphoniques soient fondées sur un agencement ou un usage particulier de l’instrument. On distingue aussi le chant de gorge ou encore chant harmonique permettant également de produire plusieurs sons à la fois. Un bourdon grave est produit avec la gorge tandis que des harmoniques aiguës sont produites simultanément par résonance.

 

La dénomination « chant diphonique » désigne une méthode vocale particulière

La richesse en harmoniques varie intrinsèquement en fonction de la structure vibratoire des cordes vocales. Dont l’amplitude augmente ainsi fortement par résonance. Probablement par déplacement de la langue, le volume buccal peut varier, donc la fréquence aussi, et c’est ainsi que le chanteur sélectionne différents sons harmoniques.

photo cordes vocales chant diphonique-AtlaneastroL’émission diphonique consiste pour le chanteur à émettre des vibrations sonores (lire l’article sur le lien de l’artiste avec son instrument) riches en harmoniques. Puis à accorder très finement une cavité phonatoire sur l’un des composants de ce spectre.

Les paramètres déterminant la fréquence propre des cavités phonatoires peuvent varier dans des proportions considérables grâce au système articulateur. Notamment par la mobilité de la mâchoire, l’ouverture de la bouche et la position de la langue. Celle-ci, surtout, peut diviser la cavité buccale en deux résonateurs de plus petit volume, donc de fréquence propre plus élevée.

 

 

 

 

avatar

Joy Jurville

Psychothérapeute, chercheur en Astrologie et en Tarologie depuis 1981. Je vis mon métier avec passion !

 

Tags: , , ,

Écrire un commentaire