Isabelle Adjani une icône emblématique et fascinante Part.1

15 décembre 2019 / creatifs-culturels

Isabelle Adjani une icône emblématique et fascinante Part.1

 

Isabelle Adjani excelle notamment dans ce jeu d’acteur

 

Isabelle Adjani est née le  à 1 h du matin à Paris. Cancer Ascendant Bélier, d’un père algérien et d’une mère bavaroise qui avait honte des origines de son mari. ElleIsabelle Adjani portrait N et B Part.1-Atlane-astro grandit dans une H.L.M de la banlieue parisienne.

Elle débute à 14 ans au cinéma, puis entre à 17 ans à la Comédie-Française. Grâce à la télévision puis au cinéma, elle devient populaire et les propositions affluent. Elle interprètera des personnages perturbés, psychologiquement instables, et parfois déments. Isabelle Adjani excelle notamment dans ce jeu d’acteur. C’est un être passionné, capable d’une intensité dramatique rare.

Vénus et Mercure en Gémeaux en Trigone à Neptune. Isabelle Adjani est probablement inspirée lorsqu’elle joue. Elle a une sensibilité médiumnique qui lui permet de rentrer dans le personnage et de l’intégrer à sa vie. Elle a la faculté de se dés-identifier dans ses rôles. D’être complètement aspirée et je ressens qu’elle aime se perdre dans les méandres compliquées des personnages qu’elle choisi de jouer. Ce qui fait d’elle pour le coup, l’incarnation-type de l’héroïne romantique, tumultueuse et exaltée. Le Cancer lui donne ce côté petite fille, elle est doté d’une hyper-sensibilité, d’une douceur et d’une candeur inimitable.
 

Isabelle Adjani est probablement inspirée lorsqu’elle joue

 

Elle obtient un premier rôle à 14 ans dans un film pour enfants : « Le Petit Bougnat », puis joue à seize ans dans  : « Faustine et le bel été ». Outre le français, Isabelle Adjani parle couramment allemand, anglais et italien. Elle est la première comédienne à recevoir un César de la meilleure actrice pour un rôle non francophone en 1982 dans : « Possession ». Néanmoins, ses deux nominations aux Oscars ont distingué chacune une interprétation en français.

Isabelle Adjani très jeune photo N et B Part.1-Atlaneastro

En 1972, Isabelle Adjani entre à la Comédie-Française à 17 ans. Elle joue avec la troupe de Robert Hossein, dans :  » La Maison de Bernarda Alba » de Federico García Lorca. La pièce est un triomphe et sera reprise plus tard au Théâtre de l’Odéon. Au cinéma, elle est révélée au grand public en 1974 dans : « La Gifle  » de Claude Pinoteau, dont le succès la propulse au rang des jeunes actrices françaises en haut du box office. Toutefois, avec :  » L’Histoire d’Adèle H », Isabelle Adjani se voit nommer pour la première fois au César de la meilleure actrice ainsi qu’à l’Oscar. En 1976 elle tourne :  « le Locataire » de Roman Polanski. Puis en 1978 Isabelle Adjani fait ses premiers pas à Hollywood avec le film policier Driver de Walter Hilll.
 

Isabelle Adjani entre à la Comédie-Française à 17 ans

Isabelle Adjani brune au cheveux long Part.1-Atlaneastro

 

Isabelle Adjani donne naissance à son premier enfant, en 1980, Barnabé Nuytten, né de son union avec Bruno Nuytten, rencontré en 1976 sur le tournage de : « Barocco ».

A nouveau, elle reçoit un double Prix d’interprétation féminine du Festival de Cannes pour « Quartet » de James Ivory et « Possession »  d’Andrzej Żuławski qu’elle vivra comme un cauchemar. Néanmoins ce film lui permettra d’obtenir son premier César de la meilleure actrice. Lors de sa sortie en salle en 1988 :  » Camille Claudel « , est un triomphe critique et public. Il permet à Isabelle Adjani de remporter une seconde nomination à l’Oscar ainsi qu’un troisième César de la meilleure actrice.
 

En 1994, Isabelle Adjani joue dans : » La Reine Margot » de Patrice Chéreau

 

Isabelle Adjani dans La reine Margot Part.2-Atlaneastro

En 1994, Isabelle Adjani joue dans l’un des films les plus marquants de sa carrière :  » La Reine Margot » de Patrice Chéreau, fresque historique sur le massacre de la Saint-Barthélemy. Pour Isabelle Adjani, le film est avant tout l’histoire d’une famille incestueuse et déchirée, « qui s’entre-dévore et s’arrache son propre cœur ». Ce film devient néanmoins l’un des plus importants succès public d’Isabelle Adjani et rassemble plus de deux millions de spectateurs en salles. Son interprétation de Marguerite de Valois lui permet de remporter son quatrième César de la meilleure actrice. Force de constater qu’enceinte de sept mois, elle demandera à Alain Delon, d’accepter la récompense en son nom.

Isabelle Adjani dans La riene Margot Part.2-Atlaneastro

 

En 1995, sa séparation d’avec Daniel Day-Lewis plonge Isabelle Adjani dans une profonde dépression. L’année suivante, elle préside le jury du 50 ème Festival de Cannes, qui attribue la Palme d’or ex æquo aux films : « Le Goût de la cerise » d’Abbas Kiarostami et  : « L’Anguille » de Shohei Imamura. En 1999, l’acteur Robert Hossein, devenu directeur du Théâtre Marigny à Paris. Réussit notamment  à la convaincre de faire son retour au théâtre avec : » La Dame aux camélias ». La pièce est jouée pendant quatre mois, dont les 107 représentations, à guichets fermés.
 

Je mets du cinéma dans ma vie

 

Isabelle Adjani joue Marie Staart Part.2-Atlaneastro

Après trois nouvelles années d’absence, Isabelle Adjani fait un retour sur les planches du théâtre Marigny à l’automne 2006. Pour incarner le rôle titre de la pièce :  » La Dernière Nuit pour Marie Stuart ». Reine d’Écosse et de France, décapitée en 1587. Pour Didier Long, le metteur en scène, je cite :  » l’actrice a besoin d’avoir une maîtrise globale du projet. Mais elle vous entraîne dans une expérience artistique quasi mystique, absolument unique ». Le rôle de Marie Stuart permet à Isabelle Adjani d’interpréter un nouveau rôle tragique.

 

 

 

avatar

Joy Jurville

Psychothérapeute, chercheur en Astrologie et en Tarologie depuis 1981. Je vis mon métier avec passion !

 

Tags: , , ,

Écrire un commentaire