Frida Kahlo et Diégo Riviera : Exposition à l’Orangerie. Part.3 Peinture :

2 décembre 2017 / artiste-connue, rencontre

Frida Kahlo et Diégo Riviera : Exposition à l’Orangerie. Part.3 Peinture :

 

Frida ira exposer sa peinture à Paris en 1938

En effet, ils ont fait parti du mouvement sur-réaliste. Elle ira exposer sa peinture à Paris en 1938, Breton l’a poussera à le faire. Probablement, beaucoup de grandeur d’âme sous fond de musique hispanique, de couleur vives, de « passionata. Qui comme on dit brûle la vie par mes deux bouts de chandelles. En d’autres termes, elle aime faire la fête, faire l’amour, boire de la Téquila, chanter dans les bars, danser, rire. Elle est provocante, va au bout de ses envies, passions, n’a pas peur d’afficher sa bisexualité
Comme le dit Diégo dans le film « Frida »lorsqu’il nous parle de ses peintures. Ses oeuvres sont acides et tendres, dures comme l’acier et aussi fragiles que les ailes d’un papillon. Adorables comme un baiser, cruelles comme l’amertume de la vie. Et je crois qu’aucune femme avant elle n’ait peint une poésie aussi tourmentée sur un tableau ».

La peinture de Frida lui sert d’exutoire

La peinture de Frida lui sert d'exutoire-atlaneastro

Ils divorceront en 1939. Des vies où chacun va au bout de sa vie à lui.
D’ailleurs avec cette intransigeance créatrice qui ne permet pas à l’artiste libre d’avoir la vie de madame tout le monde. Des vies intenses dans tous les sens du terme autant dans la joie que dans la douleur, voir la souffrance car Frida vivait une torture corporelle quotidienne. Le fait de ne pas avoir pu devenir mère, ces multiples opérations, endurances pour porter les corsets, les amputations. Son corps est un cristallisation de souffrance. « . Une femme vivante même  à l’aube de sa mort

Content que l'amour ait triomphé peinture-atlaneastroIls se remarieront en 1940. Avec les années qui passent, sa santé se dégradera, son dos sera encore plus douloureux. Elle se fera opérée sept fois en 1950 et continuera à se peindre. Frida se retrouvera en chaise roulante. Elle ne baissera pas les bras, elle continuera à militer pour la libération des femmes et à peindre aussi.

Content que l’amour ait triomphé.

Ils ont fini  pas se retrouver et s’aimer plus sereinement avec l’âge. Oui deux artistes peuvent vivre ensemble même s’ils  n’y arrivent pas trop mal séparément. Ou une très belle histoire d’amour qui fini bien ce qui n’est pas banal. Je trouve qu’il est important d’arriver à un lâcher prise un jour et d’accepter l’évidence que pour beaucoup d’entre nous, que cheminer ensemble est un cadeau précieux que l’on se fait à deux ou pas selon nos modèles parentaux. Prendre soin de l’autre, de soi et calmer les ardeurs de la jeunesse peut-être une décision où l’amour dessine un nouveau chemin. En tout cas on y croit, on est même content que l’amour ait triomphé.

La peinture c’est comme un confident

Une vie difficile pour Frida qu’elle retranscrit dans ses peintures. Elle aura été son propre modèle, interprété autant que sa créativité lui permet (cliquez sur le lien un documentaire exceptionnel) de le faire. La peinture c’est comme un confident. Certains écrivent, elle peint et elle nous déroule toute sa vie. Un témoignage d’une authenticité frappante. Une poésie à l’état pur.  C’est une artiste avant-gardiste, autodidacte qui a su imposer son style (cliquez sur le lien une exposition Google interactive). Elle aimait la vie, l’amour, la téquila et les fêtes.

 

 

 

avatar

Joy Jurville

Psychothérapeute, chercheur en Astrologie et en Tarologie depuis 1981. Je vis mon métier avec passion !

 

Tags: , , ,

Écrire un commentaire