Pourquoi est-ce si difficile de quitter une relation toxique? Part.1 bourreau

28 septembre 2019 / medecine-du-monde

Pourquoi est-ce si difficile de quitter une relation toxique? Part.1 bourreau

 

La relation bourreau- victime est consentie par les deux

relat toxique femme qui se tient la tête bourreau Part.1-Atlaneastro

Lorsqu’une personne vous parle de sa relation toxique, ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi celle-ci ou celui-ci reste-t-il dans cette histoire? Avez-vous conscience de ces liens traumatiques et de leurs puissance? La relation bourreau- victime est consentie par les deux, même si consciemment les deux parties préfèrent occulter la réalité. Le réflexe de Pavlov se met en place. S’il n’y avait aucune compensation, aucune nourriture que ce soit psychologique, affective, sexuelle, aucun intérêt pour les deux. Il n’y aurait aucune difficulté à quitté le bourreau ou la victime selon la place qu’occupe les partenaires dans cette liaison.

Lorsque le partenaire qui n’est pas sécurisé dans cette relation, il reçoit alternativement du plaisir, de la sécurité, de l’anxiété, et aussi de la peur. Probablement il devient obsédé par le manque oubliant sa propre vie au prix de sa santé. Ce type de liaison vécues par des personnes dépendantes, abusives, maltraitantes est bien plus commune que l’on ne l’imagine. Le fait que l’amour, le plaisir soit donné d’une façon imprévisible et occasionnelle va sans doute créer un comportement compulsif bien souvent identique à celui d’un drogué.

Lorsque le bourreau n’est pas conscient des dommages

Lorsque le bourreau n’est pas conscient des dommages qu’il crée sur sa ou son partenaire. Certains sont si mal à l’aise avec l’engagement, le rejet, la confiance en eux, en l’autre, l’intimité qu’ils essayent de contrôler la relationphoto d'amoureux déchirée bourreau Part.1-Atlaneastro. Ils vont passer un moment merveilleux avec une personne, se dévoiler, se connecter profondément à l’autre. Parler d’amour, parfois même d’avenir puis le lendemain, plus rien. Ils n’appellent plus, ils ne répondent pas aux messages et font comme si rien ne s’était passé.

Et puis quelques temps plus tard, surtout s’ils se rendent compte que l’autre ne leur courent pas derrière. Ils rappellent et recommencent à jouer les amoureux transis. La personne en face qui a accumulé tellement de désespoir, d’envies et de désirs à force d’attendre. Le soulagement ressenti lorsqu’ils.elles ont enfin des nouvelles provoque une telle émotion, un tel plaisir  équivalent à une dose de drogue. Et  notamment lui fait croire que l’intensité ressentie est de l’amour.

Quand le bourreau agit en parfaite conscience

énergies contraires bourreau Part.1 -Atlaneastro

Les personnalités borderlines, narcissiques ou les manipulateurs pervers  (cliquez sur le lien un article détaillé sur le sujet) fonctionnent sur ce type de déséquilibre de manière tout à fait consciente. Ils ont la sensation d’exister dans ce type de relations toxiques. Ils n’ont pas été aimé, ni rassuré, ni construits dans leur enfance en effet et agissent d’une façon punitive. L’amour il n’y croient pas. Ils ont toujours peur que l’autre les abandonnent et ils préfèrent contrôler que d’être contrôlés. La relation commence généralement merveilleusement bien comme si on avait rencontré une âme soeur, comme si on était sous l’effet d’un coup de foudre.

Le bourreau commence son travail de sape

Et puis d’une façon très subtile, l’insécurité se manifeste. Toute une stratégie se met en place. Il ou elle promet de vous appeler ou de vous envoyer un message mais ne le fait pas. Il ou elle cesse de vous tenir par la main alors que la veille il, elle le faisait. Pendant une semaine, il ou elle n’est pas d’humeur à faire l’amour… Vous vivez suspendu au prochain signe d’attention, Et tout doucement, les choses empirent. Il est important de noter que ce type de comportement peut être très insidieux et difficile à reconnaître.

Dans ce genre de relation, la personne qui pratique ce type de communication atteint un moment où il, elle finit par ne plus rien donner du tout. Par exemple, si il, elle était tactile et tendre au début. Elle commencera par ne plus l’être que de façon imprévisible et occasionnelle pour ne plus toucher du tout le ou la partenaire. Et malgré l’absence totale de contact, de plaisir, l’autre restera dans la relation.  Et alors tentera encore et encore d’obtenir quelques miettes d’amour. Il, elle a été parfaitement conditionné aux périodes de famine. Il est accro, c’est là le problème.

 

 

 

avatar

Joy Jurville

Psychothérapeute, chercheur en Astrologie et en Tarologie depuis 1981. Je vis mon métier avec passion !

 

Tags: , , ,

Écrire un commentaire