Les médicaments du futur, les trouvera-t-on dans la nature? Part.1

24 octobre 2018 / medecine-du-monde

Les médicaments du futur, les trouvera-t-on dans la nature? Part.1

 

Avec les nano médicaments, les pilules

Depuis quelques années la science a chaussé ses bottes de sept lieues. Avec les nano médicaments, les pilules et applications sur la santé connectée (cliquez sur le lien un article sur médicaments connectés), et l’épigénétique pour ne citer que quelques innovations. Une révolution est en marche pour aborder différemment la santé.

médicament virus matant espoir d'un vaccion Part.1-Atlaneastro

Les nanotechnologies aident les principes actifs des médicaments à rejoindre leur site d’action. Une belle avancée pour les cancers radio-résistants pour lesquels on ne peut augmenter le dosage ou pour ceux qui sont mal placés. Ce traitement est actuellement testé et déjà il permet d’être optimiste.

Aident les principes actifs des médicaments

Alors qu’il existe plus de sept cent maladies orphelines répertoriées qui rien qu’en Europe affectent 30 millions de personnes. Nous avons recours à des bio médicaments qui sont fabriqués en laboratoire. L’idée est que on va utiliser des gênes pour réparer un problème génétique en utilisant des fragments de virus à l’aide de « cellules usine ». Comme par exemple les rétinites pigmentaires, les dystrophies de la rétine traitées aujourd’hui à l’aide de thérapies géniques. Ces maladies touchent plus de cinq millions de personnes dans le monde et elles peuvent provoquer la cécité. Une seule injection peut guérir cette pathologie. L’oeil est la cible idéale pour traiter ce mal et en plus la prescription est bien tolérée.

bio médicaments fait en laboratoires Part1 -Atlaneastro

Depuis une décennie des biomédicaments sont utilisés pour intervenir sur certains mélanomes, lymphomes aigus. Afin de limiter les rejets de greffes de moelle osseuse.

Les antibiotiques du futur vont s’attaquer aux bactéries multi-résistantes. Certaines bactéries nocives sont devenues mutantes. Ce qui a poussé certains chercheurs à travailler sur 6000 bactéries rares et peu connues encore. Une start-up utilise une plateforme robotisée afin d’identifier, de mettre en culture, d’extraire et notamment de purifier les composants des antibiotiques de demain. Leur travail est d’inventer à partir de souches bactériennes peu répandues de nouveaux remèdes afin de déstabiliser les bactéries mutantes et de soigner les personnes atteintes.

médicaments virus attaquant 1 cellule immunisée Part.-Atlaneastro

Un autre marché pointe le bout de son nez les texticaments. Des textiles intelligents (cliquez sur le lien Part.2) au service de notre santé. Afin de traiter la dermatite atopique, des chercheurs ont élaboré une soie microbienne qui agit comme une seconde peau. Ce tissu absorbe l’humidité et la peau n’est plus irritée. En projet pour soigner la jaunisse du nourrisson, un tissu lumineux est en ce moment testé dans certains hôpitaux de la capitale. Une invention très attendue aussi un teeshirt pour les personnes bipolaires qui permettra de visualiser les changements d’humeur afin optimiser les traitements. Pléthore de projets sont à l’étude pour nous aider au quotidien. La santé devient une priorité et l’industrie s’engouffre dans ce nouveau marché.

 

 

 

avatar

Joy Jurville

Psychothérapeute, chercheur en Astrologie et en Tarologie depuis 1981. Je vis mon métier avec passion !

 

Tags:

Écrire un commentaire