Pishtako le vampire blanc propos relatés par Jérémy Narbi part. 1

29 mai 2019 / medecine-du-monde

Pishtako le vampire blanc propos relatés par Jérémy Narbi part. 1

 

Encore un autre aspect de l’évolution des histoires de Pishtako (vampires blancs)

J. Narby vétu feuille vertes pishtako Part.1-Atlaneastro

Les anciens croient que les blancs qui boivent de l’Ayahuasca en dehors de son environnement naturel contribuent à « casser sa force ». Ainsi qu’à « affaiblir le maestro. Les maestros étant les chamanes qui préparent et administrent le breuvage. Les blancs sont à nouveau perçus comme un moyen d’extraire la vitalité de la terre. Encore un autre aspect de l’évolution des histoires de Pishtako (vampires blancs).

Livre Le serpent cosmique pishtako Part.1-Atlaneastro

Jérémy Narby anthropologue suisse a écrit le Serpent cosmique, Intelligence dans la nature ainsi que Chamanes et Plantes et Chamanisme ( lire les articles consacrés à ce sujet) que j’ai beaucoup apprécié.

Après avoir vécu avec le peuple Ashaninca pendant vingt et un mois, il a rédigé sa thèse de doctorat. Et il a commencé à travailler pour une organisation humanitaire active en Amazonie péruvienne.

 

Car elle pensait qu’il étais un pishtako

En 2002, alors qu’il voyageais avec les Awajun dans le nord de l’Amazonie péruvienne. Ils se sont arrêtés dans une maison isolée qui appartenait à un membre de leur communauté.

cérémonie Plantes Sacré pishtako Part.1-AtlaneastroLa femme de l’indien qui les a accueillis. Quand elle a vu Jérémy est devenue pâle et a commencé à trembler. Car elle pensait qu’il étais un pishtako : un vampire blanc. Sa peur était si intense. Elle ne pouvait se résoudre à s’approcher suffisamment de lui pour lui donner une bière au manioc. Qu’elle servait à tous les autres voyageurs conformément aux principes de l’hospitalité des Awajún. Son mari l’a réprimandée et lui a dit de ne pas avoir peur. Puis de lui servir une bière comme elle l’avait fait à tout le monde. Il travaillait comme enseignant bilingue et ils se connaissaient depuis un certain temps. Lorsqu’ils ont repris leur marche, il lui a dit que sa femme n’avait pas l’habitude de voir des blancs et que sa peur était réelle.

Jérémy a réalisé qu’être en contact avec  un gringo – pishtako

C’est alors que Jérémy a réalisé qu’être en contact avec  un gringo – pishtako. Pour un indien amazonien revenait à recevoir la visite du comte Dracula lui-même, avec sa peau blanche et ses dents teintées de sang. Les anthropologues qui ont étudié les histoires de pishtako les considèrent comme faisant partie d’une tradition remontant au premier contact avec les Européens vers la fin du XVIe siècle. Les peuples autochtones du Pérou, des Andes et de l’Amazone, racontent depuis longtemps ces histoires. Pour les anthropologues péruviens Fernando Santos-Granero et Frederica Barclay, les histoires de pishtako reflètent «la peur des blancs et de leurs pouvoirs prédateurs». Mais ils notent que ces histoires ont évolué au fil du temps.

 

 

 

avatar

Joy Jurville

Psychothérapeute, chercheur en Astrologie et en Tarologie depuis 1981. Je vis mon métier avec passion !

 

Tags: , ,

Écrire un commentaire