Le Kambo une Médecine ancestrale de la Grande Forêt Part. 1

5 août 2022 / medecine-du-monde

Le Kambo une Médecine ancestrale de la Grande Forêt Part. 1

 

Aujourd’hui j’aimerai vous parler du Kambo

 

kambo on voit la substance sur un marceau de bois Part.-Atlaneastro

 

Aujourd’hui j’aimerai vous parler du Kambo, ou Sapo aussi appelé  » le vaccin de la jungle « . Qui est en fait une grenouille géante qui vit dans certaines zones de la forêt amazonienne, spécifiquement en Colombie et dans la zone frontalière du Pérou et du Brésil.. D’après ce que l’on dit, c’est littéralement un rituel de purgation. Dans la forêt les bactéries prolifèrent. Et pour vivre longtemps les habitants doivent trouver des traitements qui leur permettent de se nettoyer régulièrement. Dans cette humidité environnante, entre les piqûres de moustiques infectieux, les vers, ou la conservation de la nourriture. Et tout un tas de situations que rencontrent au quotidien les habitants de ces contrées. Par ailleurs l’Ayahuasca est communément appelée avec respect La Purge …

L’Amazonie est une terre bénie des dieux, un dédale de rivières et de terres encore inaccessibles. Difficile encore de voyager dans ces contrées lointaines où l’homme n’a d’autres choix que d’utiliser tous ses sens pour composer avec la nature environnante. Mère Nature y est présente. Elle occupe notamment l’espace et l’homme doit y faire sa place avec humilité et respect parmi toutes ses enfants. Force est de constater que ‘homme n’y est pas le maître absolu.

Dans ces immensités ou des félins, serpents et mille et un dangers nous guettent à chaque recoin même si nous n’en avons pas toujours conscience. Ce voyage en terre inconnu fantasmé par certains, terre d’aventure pour d’autres. Je l’ai fait avec mon fils lorsqu’il avait 3 ans. J’en garde des souvenirs intenses, des années après. Ces lieux regorgent de mystères, de légendes ou des esprits peuvent prendre l’apparence d’humains et vous emporter sur des rives inexplorées.

 

Le Kambo, est considéré comme un médicament ancestral par les tribus indigènes

 
Le Kambo une affiche psychadélique des mains ue grenouille et un chaman Part.1-Atlaneastro

 

L’Amazonie, terre de rêves, le poumon de notre planète malmenée depuis longtemps regorge, de médecines ancestrales encore inconnues. Les indiens connaissent certains remèdes depuis plus de dix mille ans. Ces purges sont sacrées dans le sens où elles nous permettent de nous souvenir de qui nous sommes, d’où nous venons. Elles ont la capacité notamment de nous réveiller, de nous éveiller… Force est de constater qu’elles créent une passerelle entre notre corps physique et notre être spirituel, plus communément appelé âme.

Ces Médecines nous permettent d’entrer en communion avec nous-même. De nous rappeler de  cet endroit situé de l’autre côté du voile et de  recréer ce lien. Une fois que nous identifions la cause qui a créé la maladie,  » mal à dire « , nous pouvons nous soigner et retrouver le sens de notre existence. Ces Plantes médecine insufflent la vie, l’énergie, et  la santé à nouveau là où il y avait une sorte de démission, ou de dépression. Ces Médecines ancestrales ont la capacité de réveiller l’amour qui est au cœur de l’homme.

 

Cette Ayahuasca Grande a ce même pouvoir que le Kambo

 

Le Kambo une maison Shuar Part.1-Atlaneastro

 
La notion de soigner, n’est pas la même dans ces forêts profondes, où bon nombre de maux comme la malaria que l’on craint tant encore dans les communautés natives et pour cause. Les peuples de la grande forêt n’ont pas les mêmes défenses immunitaires que nous. A part de la quinine que l’on trouve avec parcimonie dans les petits dispensaires. Ils vivent en autarcie, coupés du monde. Si l’on écoute les anciens, ils vous disent que ce sont les plantes elles-même qui les enseignent.

 

J’ai été quatre fois vivre un temps avec des guérisseurs Shuars qui veut dire citoyens du monde. Ils ont créé un rituel de purge qu’ils appellent  » l’Ayahuasca Grande  » qui est une décoction de la liane Banistériopsis… Qui après plusieurs heures de cuisson est ingérée durant 3 nuits en extérieur. Ce peut-être à la Cascade Sacrée ou dans la forêt. Le chaman aura pris soin de construire une cabane pour s’abriter la nuit.

Le Kambo un shuar à la Cascade Sacré Part.1-Atlaneastro

Cette Ayahuasca Grande a ce même pouvoir que le Kambo. C’est une expérience physique de nettoyage. Qui est utilisée lorsqu’il y a des problèmes de famille. Ou le décès d’un proche pour aider à faire le travail du deuil et à accompagner la personne qui fait le passage.

Après ces 3 jours de nettoyage, de purification, où les indiens chantent des icaros, chants sacrés, les cérémonies d’Ayahuasca y sont d’une intensité rare. J’ai eu la chance d’être initié à ces rituels. Et je remercie José et les chamans qu’il a initié. Ce sont de Grandes et belles personnes.

 

Kambo, ou Sapo aussi appelé, le vaccin de la jungle

 

Le Kambo une grenouille photo psychédélique Part.1-Atlaneastro

 

Pour revenir au Kambo, il a été considéré d’ailleurs comme un “médicament ancestral par les tribus indigènes de la région occidentale de l’Amazone pendant plus de 2000 ans. Au début du siècle dernier, la grande sécheresse dans le nord-est de l’Amérique du Sud provoqua une migration de grandes masses de la population vers la jungle occidentale. Pour travailler dans les usines de caoutchouc. Cela a probablement favorisé la redécouverte du  » Kambo « . Et son utilisation par des populations non autochtones en dehors de la culture tribale originaire de la jungle. Ses effets particuliers ont favorisé de surcroît, la curiosité et l’étude scientifique tant pour établir sa composition que pour déterminer ses propriétés bioactives.

Les études sur les tribus indigènes utilisant le Kambo ont commencé dans les années 1930. Mais c’est l’anthropologue et journaliste Peter Gorman qui, dans les années 1980, a documenté son expérience par ailleurs avec le traitement du Kambo dans son article Making Magic. Intéressé par l’étude de celui-ci et la promotion de l’enregistrement des premiers brevets de peptides bioactifs. Il a envoyé des échantillons de la sécrétion du Phyllomedusa Bicolour aux universités occidentales.

La suite de cet article Part.2, 3 et 4 merci de mettre des commentaires vous pouvez le faire en bas de chaque article svp

 

 

 

« Les Papotes Mystiques » et Médiations et Soin Guérisseur

 

photo Joy Indonésie

 

Je continuerai d’enseigner par mes lectures aidée du Tarot, de l’Astrologie, de la thérapie. Et notamment de tous les supports de guérison à ma disposition pour travailler avec tous.
Inlassablement, je vous aiderai à comprendre qu’il est temps d’être enfin vous. D’être et d’accepter la mission que vous êtes probablement venus accomplir ici bas. Et notamment à chercher sans relâche des chemins qui vous permettront d’être lumineux, sereins, confiants et créatifs. N’oublions jamais que nous sommes tous des facettes du Un.
Pour des consultations privées français, anglais, italien
Joy Jurville Tel : +33 661493680
mail : joyjurville@gmail.com
https://www.facebook.com/atlaneAstro?
https://atlaneastro.fr/blog/

 

Les plantes sacrées la Liane le chamanisme enfin expliqué Part.2

 

Les Plantes Sacrées le chamanisme enfin expliqué Part.3

 

Les Plantes sacrées le chamanisme enfin expliqué Part.4 images

 

Pishtako le vampire blanc propos relatés par Jérémy Narby part. 1

 

Pishtako le vampire blanc propos relatés par Jérémy Narby part. 2 Amazonie

 

Yann Kounen un réalisateur en quête de rencontres spirituelles

 

Laurent Huguelit le scribe de la Forêt, « Mère » Part.1

 

Laurent Huguelit le scribe de la Forêt, « Mère » Part.2 coeurs

 

Laurent Huguelit le scribe de la Forêt, Part.3 pardon

 

Laurent Huguelit le scribe de la forêt Part.4 espace sacré

 

Michaël Harner un anthropologue hors du commun Part.1

 

Maria Sabina la célèbre chamane zapotèque Part.1

 

Maria Sabina la célèbre chamane zapotèque Part.2 champignons

 

 

 

avatar

Joy Jurville

Psychothérapeute, chercheur en Astrologie et en Tarologie depuis 1981. Je vis mon métier avec passion !

 

Tags: , , , , , ,

Écrire un commentaire