Alejandro Jodorowsky sa fragilité, sa timidité dans l’intimité soirées

25 avril 2019 / creatifs-culturels

Alejandro Jodorowsky sa fragilité, sa timidité dans l’intimité soirées

 

Je me souviens de certaines soirées d’anniversaire

Je me souviens de certaines soirées d’anniversaires d’Antoine le père de mon fils, où nous avions convié Alejandro. Il s’asseyait sur le divan et « recevait » toute la soirée nos invités qui s’asseyaient à côté de lui et avec qui il discutait. Je lui apportais à manger. Il ne quittait pas le fauteuil de la soirée.

A.Jodorowsky et son cabaret mystique soirées-Atlaneastro

Jodo semblait si naturel sur scène alors que lorsqu’on l’approchait plus intimement comme dans ces soirées.

A. Jodorowsky sur scène soirées-Atlaneastro

Il était comme mal à l’aise, comme s’il devait se protéger de tout un chacun. C’est comme s’il avait besoin d’avoir cette place qui le rassurait. Assis à recevoir les personnes qui venaient à lui.

 

Lorsqu’on l’approchait plus intimement comme dans ces soirées

A la lumière de son livre « La danse de la réalité » qu’il a fini par tourner avec ses fils notamment. On voit qu’il a eu une enfance où il était dans la souffrance, la maltraitance, une certaine violence au quotidien qu’elle soit morale ou physique. Ce qui encourage probablement une insécurité et que même si l’on consacre des années au travail sur soi. Il en reste toujours des cicatrices, des marques profondes. Bien évidemment qui vont s’estomper avec le temps. Et selon la nature du traumatisme, ces blessures s’insinuent plus ou moins profondément dans notre être et notre façon de communiquer avec les autres s’en trouve modifiée.

A. Jodorowsky dans sa bibliothèque intuition soirées-Atlaneastro

Jodo avait ce côté petit garçon et c’est pourquoi j’ai supposé et suis de plus en plus convaincu de son Ascendant Cancer (cliquez sur le lien un article sur Alejandro). Cette fragilité de l’enfant touchante d’ailleurs qui lui nous donnait cette empathie que nous avions envie de déployer naturellement à son égard. Je dis toujours qu’un bon thérapeute est une personne qui a été éprouvé. Et d’ailleurs  c’est pourquoi naturellement qu’elle essaye de venir en aide à l’autre, aux autres. C’est comme si elle devait réparer quelque chose.

Ces soirées étaient des moments de bonheur partagé

Nous avons passé deux ou trois jour de l’an avec lui. Sa porte nous était ouverte. Nous faisons un peu partie de la « famille ». Masculin, Alejandro n’habitait pas vraiment sa maison. Il ne savait pas recevoir. Antoine prenait les rennes, nous faisons les courses, il préparait à manger, ensemble on prenait possession de la cuisine, et on s’occupait du dîner. Il était de bonne compagnie et ces soirées étaient des moments de bonheur partagé. Il y avait des artistes, des gens en vue qui étaient également conviés. Et ces soirées restent inscrites dans ma mémoire.

A. Jodorowsky dans son atelier soirées-Atlaneastro

Le plus souvent nous nous retrouvions tous tard dans la nuit dans son atelier au fond du jardin, son espace, l’endroit où était installé sa bibliothèque. D’ailleurs c’était le seul endroit réellement installé et vivant chez lui. L’endroit où il écrivait, lisait. Et nous recevait pour les groupes de thérapie, les cours de Tarot, le travail de l’ego…

 

 

 

avatar

Joy Jurville

Psychothérapeute, chercheur en Astrologie et en Tarologie depuis 1981. Je vis mon métier avec passion !

 

Tags: , , ,

Écrire un commentaire